Adieu Desmond Tutu

Un des farouches opposants à la politique ségrégationniste en vigueur en Afrique par le passé, s’est éteint dimanche. Monseigneur Desmond Tutu s’est éteint dimanche 26 décembre à l’âge de 90 ans. Selon des sources proches de la famille, le défunt affaibli par un cancer a tiré sa révérence peu avant l’aube du 26 décembre 2021. Desmond Tutu qui a accompagné la lutte de libération de son pays, des mains du pouvoir blanc de l’époque, s’était fait connaître aux pires heures du régime raciste de l’apartheid. Il a organisé des marches pacifiques contre la ségrégation et plaidé pour des sanctions internationales contre le régime blanc de Pretoria. Des milliers de personnalités à travers le monde ont tenu à rendre hommage au défunt ,qui a joué un rôle majeur dans la fin de l’apartheid et la construction d’une nouvelle nation sud-africaine. Le’ président sénégalais, Macky Sall, qui a présenté ses condoléances à son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, a salué le “combat historique” du défunt et “sa contribution à la réconciliation nationale. L’archevêque Desmond Tutu était un mentor, un ami et une boussole morale pour moi et tant d’autres. Esprit universel, l’archevêque Tutu était ancré dans la lutte pour la libération et la justice dans son propre pays, mais aussi préoccupé par l’injustice partout dans le monde. Il n’a jamais perdu son sens de l’humour et sa volonté de trouver de l’humanité dans ses adversaires, et il nous manquera beaucoup, à Michelle et à moi. a écrit Barak Obama ancien président des Etats Unis. Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a décrit Desmond Tutu comme un homme d’une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre l’apartheid, mais aussi tendre et vulnérable dans sa compassion pour ceux qui ont subi l’oppression. Uhuru Kenyatta, du Kenya,lui, a déclaré que l’archevêque Tutu avait inspiré une génération de dirigeants africains qui avaient adopté son approche non violente dans la lutte de libération. La Fondation Nelson Mandela a révélé qu’il était un être humain extraordinaire, un penseur, un leader et un berger. Le chef de l’Église anglicane, l’archevêque de Canterbury, Justin Welby, lui, a estimé que l’amour de Desmond Tutu avait transformé la vie des politiciens et des prêtres, des habitants des townships et des dirigeants mondiaux. Les leaders mondiaux œuvrant pour la paix et les droits de l’homme, connus sous le nom de “The Elders” – dont l’archevêque Tutu était un membre fondateur – ont déclaré qu’ils avaient perdu un ami cher, dont le rire contagieux et le sens de l’humour espiègle les ont tous ravis et charmés. Quasiment tous les chefs d’Etat ont salué la mémoire du disparu qui a été très proche de Nelson Mandela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.