Cameroun : l’archevêque enlevé en zone anglophone a été libéré

Le cardinal Christian Tumi, 90 ans, archevêque émérite de Douala, enlevé jeudi soir dans l’ouest à majorité anglophone du Cameroun en proie à un sanglant conflit entre l’armée et des séparatistes, a été libéré vendredi, a annoncé à l’AFP l’archevêque de Douala Samuel Kleda.

Il a été relâché par ses ravisseurs avec son chauffeur mais pas une dizaine d’autres personnes kidnappées avec eux près de Kumbo, dans la région du Nord-Ouest, a précisé à l’AFP un responsable des autorités locales, qui a requis l’anonymat.

Le cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, 90 ans, a été enlevé jeudi avec une dizaine de personnes dans l’ouest du Cameroun en proie à un sanglant conflit entre l’armée et des séparatistes, a annoncé vendredi l’archidiocèse.

Le cardinal à la retraite, célèbre au Cameroun pour ses inlassables tentatives de médiation entre les sécessionnistes anglophones et le gouvernement de Yaoundé, a été kidnappé en début de soirée près de Kumbo, dans la région du Nord-Ouest, “avec son chauffeur et une dizaine d’autres personnes”, a expliqué dans un communiqué Mgr Samuel Kleda, l’archevêque de Douala, capitale économique du Cameroun.

Les rebelles armés se livrent fréquemment à des rapts, y compris de personnalités, depuis le début de ce conflit il y a près de quatre ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.